Cookies

En poursuivant vous acceptez l’utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus adaptés et réaliser des statistiques.

Pourama Pourama

  • Théâtre
  • Création 2015
  • Production déléguée

Gurshad Shaheman

Texte, conception et interprétation Gurshad Shaheman
Conception et régie vidéo Jeremy Meysen
Création sonore, enregistrement et mixage Lucien Gaudion
Régie Plateau et Périssables Amer Ghaddar
Création lumières et régie générale Aline Jobert
Regard Dramaturgique Youness Anzane
Scénographie Mathieu Lorry-Dupuy

Production
Les Rencontres à l’échelle — B/P (Marseille)
Coproduction
Pôle des arts de la Scène — Friche la Belle de Mai (Marseille) La Ferme du Buisson — Scène Nationale de Marne-la-Vallée
Ce projet a bénéficié d’une résidence d’écriture au Bazis en Ariège. Remerciements : festival ZOA (Paris), Sabrina Weldman
Gurshad Shaheman est artiste associé au CDN Normandie-Rouen et au théâtre des Tanneurs à Bruxelles, il est également accompagné par Le Phénix, scène nationale Valenciennes dans le cadre du Campus du Pôle Européen de la Création.

Théâtre de Chatillon, Chatillon : 11 & 12 Février 2022
Festival Kilowatt, Italie : 19 juillet 2021
CDN Nouveau Théâtre de Montreuil : 8, 9, 10 et 12, 13, 14 mars 2019
Théâtre de Liège (Belgique) : 17-19 janvier 2019
Festival TransAmériques (Montréal/Canada) : 28-31 mai 2018
CDN Orléans/Loiret/Centre (Orléans) : 18-19 mai 2018
Le Phénix – Scène Nationale de Valenciennes : 16-17 mars 2018
CDN Normandie-Rouen : 3 au 7 octobre 2017
Festival Passages (Metz) : 7 et 8 mai 2017
CCAM Scène Nationale de Vandœuvre-lès-Nancy : 10-11 février 2017
La Manufacture Atlantique (Bordeaux) : 21-22 octobre 2016
L’échangeur (Bagnolet) : 15-23 avril 2016
Les Rencontres à l’échelle (Marseille) : 26 novembre 2015
La Ferme du Buisson – Scène Nationale (Marne-la-Vallée) : 21 nov 2015
Théâtre ABC (La Chaux-de-Fonds / Suisse) : 5 juin 2015
Théâtre Denis (Hyères) : 15-16 janvier 2015

Présentation

Trois spectacles nés dans la foulée l’un de l’autre, comme si chacun appelait une suite pour pouvoir former, au final, trois actes d’une seule et même pièce. Dans ce travail d’autofiction au long cours, le comédien d’origine iranienne prend la parole sur quelques épisodes constitutifs de sa vie, de sa petite enfance à son entrée dans l’âge adulte. Des fragments autobiographiques qu’il agence dans un objet à la croisée du théâtre, de l’installation sonore et de la performance, où la place du spectateur est brillamment repensée et la langue très finement ciselée. Qu’il évoque la figure de son père en nous en faisant endosser le masque (Touch me), qu’il se glisse dans les habits de sa mère pour nous concocter un repas doux amer (Taste me) ou qu’il nous entraîne à sa suite dans une surenchère d’amours tarifés (Trade me), Gurshad Shaheman déroule le fil d’un récit initiatique émouvant, tissé entre l’Iran et la France, l’Orient et l’Occident. L’élaboration d’un « je » à la fois personnelle et complètement universelle.