Cookies

En poursuivant vous acceptez l’utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus adaptés et réaliser des statistiques.

Mohamed Toukabri

Chorégraphe

Belgique - Tunisie

Né à Tunis, Mohamed Toukabri vit et travaille à Bruxelles. Il est chorégraphe et danseur. C’est dans le breakdance pratiqué dès l’âge de 12 ans que s’enracine son geste de danse. Après une longue collaboration  avec  le Sybel Ballet Théâtre dirigé par Syhem Belkhodja ( 2002-2006), il fait le choix de débuter une formation à l’Académie Internationale de danse à Paris. Parallèlement,  il travaille régulièrement avec le chorégraphe Imed Jemaa. Nourri de rencontres et d’un travail quotidien, il intègre  en 2008 P.A.R.T.S fondée  par Anne Teresa De Keersmaeker. Très vite, il danse avec les plus grands noms tels que la Needcompany (Jan Lauwers & Grace Helen Barkey) dont il a fait partie de 2013 à 2018 ; Anne Teresa De Keersmaeker (pièce de répertoire Zeitung, 2012) ou Aicha M’Barak et Hafiz Dhaou / Compagnie Chatha (Sacré Printemps, 2014). Son parcours croise souvent celui de Sidi Larbi Cherkaoui, d’abord avec Damien Jalet dans Babel (2010), puis dans Nomad (2018) et l’opéra Alceste (2019). Et plus récemment avec le compositeur Nicholas Lens et l’écrivain Nick Cave  dans le remix d’opéra Shell Shock, A Requiem of War, (2018) dans le cadre du 100ème anniversaire de la Première Guerre mondiale à la Philharmonie de Paris (2018). Leur collaboration semble aller de soi tant leur attention portée sur ce qui est entremêlé - corps, cultures - semble être identique. Après sa première œuvre autoproduite The Upside Down Man (2018), il crée en 2021 le duo avec sa mère The power (of) the Fragile.

Pendant le Festival