Cookies

En poursuivant vous acceptez l’utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus adaptés et réaliser des statistiques.

Guilda Chahverdi

Metteuse en scène, actrice

France - Iran

Formée à l’école Claude Mathieu et l’école Jacques Lecoq, elle joue au théâtre et au cinéma, notamment dans le film franco-afghan, Terre et Cendres d’Atiq Rahimi (prix “Un Certain Regard vers l’Avenir”, festival de Cannes 2004.

Guilda Chahverdi s’intéresse très tôt à la mise en scène : Déserts, en 2001, obtient le soutien de la Ville de Paris Jeunes Talents; elle monte La Passion de Hallaj, auteur mystique persan.
Elle s’inscrit alors à l’INALCO et fait une recherche sur les formes spectaculaires en Asie centrale et les formes traditionnelles orale. Ce qui donne lieu à des spectacles de contes tirés du Livre des Rois de Ferdowsi (2003) et du Pavillon des Sept Princesses de Nézami (2009).

Avec les contes, elle effectue une tournée en Asie centrale dont la dernière étape est à Kaboul( 2003-2005). En 2006 elle enseigne le théâtre à la faculté des Beaux-Arts de Kaboul et anime un laboratoire de création contemporaine. Elle crée la compagnie Azdat pour laquelle elle mettra en scène, entre autres, Ubu Roi, d’Alfred Jarry. Toujours en Afghanistan, elle produit des pièces radiophoniques pour une radio afghane dans le cadre d’un programme de sensibilisation sur les violences familiales (2006 - 2007, Radio Kilid - Commission Européenne).
Pour encourager le développement du public, elle conçoit et lance un programme de développement de la formation théâtrale à Kaboul (ministères de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Université de Kaboul ; 2009 - 2012-).

De 2010 à 2013, elle est directrice de l’Institut Français d’Afghanistan à Kaboul.

En 2014, un attentat suicide a lieu au sein de l’Institut Français, alors que sa compagnie, Azdar, donne une représentation théâtrale. L’explosion fait 3 morts. La scène culturelle afghane en sort radicalement bouleversée. Certains artistes se réfugient en Europe, d’autres choississent de rester à Kaboul.

À son retour en France, elle effectue une recherche en sciences humaines (Master 2, Université Aix-Marseille, IREMAM) qui interroge l’évolution de l’action culturelle dans un État en guerre, un pays en crise (2015). Elle est commissaire de l’exposition Kharmohra, l’Afghanistan au risque de l’art au MuCEM à Marseille (2019 - 2020).

Elle a traduit et adapté en français de nombreux poèmes persans (anciens et contemporains). Pour le théâtre, elle a traduit Ubu Roi d’Alfred Jarry en persan.

Productions déléguées

La valise vide

Guilda Chahverdi

  • Création 2022
  • Production déléguée
  • Théâtre

Résidences