Cookies

En poursuivant vous acceptez l’utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus adaptés et réaliser des statistiques.

Delavallet Bidiefono

Chorégraphe - Metteur en scène

Congo

Né à Pointe-Noire au Congo au début des années 80, c’est à 15 ans que DeLaVallet Bidiefono entend l’expression «art contemporain» pour la première fois. Rien ne le prédestinait à la danse contemporaine. En 2001, il s’installe à Brazzaville et entame sa carrière de danseur en participant aux Ateliers de Recherches Chorégraphiques, organisés par le Centre Culturel Français de Brazzaville. Il y travaille avec de nombreux danseurs et chorégraphes, dont Daniel Larrieu, et nourrit son travail des influences métissées d’Afrique, d’Europe et d’Amérique. En 2005, DeLaVallet Bidiefono fonde à Brazzaville la Compagnie Baninga. Il signe alors sa première pièce Liberté d’Expression en juillet de la même année, suivie par Pollution et N’djila na N’djila d’une route à l’autre avec quoi il obtient le second prix du concours Danse l’Afrique Danse des 7ème Rencontres Chorégraphiques de l’Afrique et de l’Océan Indien. Le spectacle part alors en tournée sur les scènes des centres nationaux de danse et des festivals de France et d’Europe, notamment le festival Montpellier Danse et les rencontres de La Villette. C’est la première fois que DeLaVallet Bidiefono présente son travail en Europe. En 2009, la création de Empreintes / On posera les mots après permet à DeLaVallet Bidiefono d’acquérir une première reconnaissance en France tant auprès du public que des professionnels et de la presse. En 2013, il est invité au Festival d’Avignon pour la création de Au-delà, un spectacle qui marquera les esprits. Le spectacle tourne ensuite durant deux ans, en Suisse, aux Pays-Bas, en Italie et en France.

Pendant le Festival