Cookies

En poursuivant vous acceptez l’utilisation des cookies afin de vous proposer des contenus adaptés et réaliser des statistiques.

Danya Hammoud

Chorégraphe

France - Liban

Née à Beyrouth, Danya Hammoud vit et travaille à Marseille. Elle est chorégraphe et danseuse. Considérée comme l’une des figures de proue de la nouvelle scène libanaise, elle excède très vite les frontières de son pays. Diplômée à l’Institut des Beaux-Arts de Beyrouth en 2003, elle suit en 2005 la formation Essais au CNDC d’Angers sous la direction de Emmanuelle Huynh. En 2010, elle obtient un Master de recherche en danse à l’Université Paris 8. Dans son parcours, le théâtre et la danse se côtoient sans hiérarchie, se frottant avec la performance. La chorégraphe a l’art de mettre les corps à l’épreuve de l’indicible, des histoires, des gestes refoulés, voire ignorés. En 2007, elle crée le solo de danse Meen el Battal (qui est le héros ?), puis F.A.Q. avec Antonio Tagliarini. Co-fondatrice de la compagnie de Théâtre Zoukak à Beyrouth, elle y travaille entre 2007 et 2014, co-créant et jouant dans les pièces Hamlet Machine (2009) ; Silk thread (2011) ; perform-autopsy (2012) et Janna (2014) au Liban et ailleurs. Son solo Mahalli la révèle véritablement au public français en 2012 au Festival Montpellier Danse. En 2018, elle fonde la Compagnie LʼHeure En Commun, basée en Occitanie. Parallèlement à ses créations, elle dirige des ateliers et des cours au Liban et en France, développant une approche dʼanalyse critique du mouvement à travers la pratique de la danse et lʼécriture. Avec Sérénités était son titre (2020), elle poursuit trois recherches initiées dans ses précédents projets : « l’importance de l’initiation du mouvement par le bassin, la recherche d’une certaine condensation du mouvement et le travail de certains états de corps ». Depuis 2019, Danya Hammoud est artiste associée à La Maison CDCN-Uzès Gard Occitanie.

Pendant le Festival