cinéma, avant-première

It must be heaven

  • vendredi 8 novembre à 20h

  • durée : 1h37
    8€/4€

    séance présentée par Isabelle Regnier, journaliste au journal Le Monde

  • Elia Suleiman n’avait pas réalisé de film depuis dix ans. Aussi loin qu’il voyage, de Paris à New York, il regarde toujours ce pays où il est né. Il explore l’identité, la nationalité et l’appartenance.
    Dans It must be heaven, le cinéaste ne convoque plus la Palestine comme le microcosme de notre monde déréglé mais présente le monde comme le microcosme de la Palestine.
    Jouant son propre rôle de cinéaste qui cherche à produire son film à l’étranger, il déjoue la fatalité qui assigne à un palestinien d’être seulement un palestinien, porteur de la cause et défendeur des luttes, avec une acuité et une maîtrise parfaite du burlesque.
    Une comédie de l’absurde qui pose une question existentielle : où peut-on se sentir chez soi ?

    • en partenariat avec Image de ville et Aflam


  • Le Monde, mai 2019 lire l'article
    Libération, mai 2019 lire l'article