cinéma

De quelques événements sans signification

  • dimanche 17 novembre à 18h

  • durée : 1h16
    9,50/4,50€

    séance présentée par Sido Lansari, artiste visuel et directeur de la Cinémathèque de Tanger

  • Dans les rues du port et les bars populaires de Casablanca, un groupe de cinéastes interroge les gens sur leur rapport avec le cinéma national marocain émergent. Lorsqu’un travailleur mécontent tue accidentellement son employeur, leur enquête prend un tournant et ils commencent alors à sonder le contexte et les motifs de l’assassinat.
    Au cœur de De quelques événements sans signification, Mostafa Derkaoui, réalisateur né à Oujda au Maroc en 1944, pose la question du rôle du cinéma (et de l’art) dans la société, du documentaire et du réel, de ce qui constitue le cinéma national, à l’époque, naissant.
    Une expérience cinématographique unique conçue comme un projet indépendant et collectif à l’initiative de cinéastes, d’acteurs, de musiciens, de poètes et de journalistes militants à une époque où la liberté d’expression était réprimée au Maroc. Le film a été projeté pour la première fois à Paris en 1975 mais est immédiatement tombé sous le coup de la censure et a été interdit d’exportation. Longtemps perdue, une copie de De quelques événements sans signification a été retrouvée en 2016 à la Filmoteca de Catalunya qui l’a brillamment restaurée avec la complicité de Mostapha et Abdelkrim Derkaoui.
    Un film-manifeste d’une époque.


    Ce film est présenté dans le cadre d’une carte blanche à la Cinémathèque de Tanger.

     

    La Cinémathèque de Tanger est une association à but non lucratif installée au sein de l’emblématique Cinéma RIF du centre ville de Tanger. Aujourd’hui centre de ressources, elle a pour missions la diffusion du cinéma alternatif mondial à Tanger et de faire rayonner le cinéma marocain à travers le monde, la collecte, la conservation et la valorisation du patrimoine cinématographique marocain et arabe, professionnel ou amateur et de mener des actions pédagogiques d’éducation à l’image. En douze ans, la Cinémathèque de Tanger est devenue un lieu de cinéma incontournable.

    • en partenariat avec le FIDMarseille