théâtre

Laboratoire Poison

  • mardi 26 novembre à 20h
    mercredi 27 novembre à 19h

  • durée : 1h30
    13€/8€

  • À la suite de décris-ravage – un spectacle documentaire sur la question de la Palestine depuis 1799, la metteure en scène allemande Adeline Rosenstein confirme avec Laboratoire Poison son attachement aux turbulences de l’Histoire et leurs conséquences existentielles, aussi bien politiques que personnelles.
    Il y est question de l’héroïsme et de ses faillites, une obsession de théâtre, que Rosenstein se propose d’ausculter au plus près, avec les outils de l’enquête et du montage qui sont devenus sa marque de fabrique. La metteure en scène prend ses distances avec la fascination courante à l’égard des héros de première ligne, aux parcours sans fautes, à l’engagement immaculé. Elle vise la pompe des postures, la vanité des déclarations, la conformité avec les discours officiels, l’appétit du pouvoir niché dans les maquis de la contestation. La vie du héros selon Rosenstein est un enfer semé d’arrangements, de ruses, de délations, de trahisons petites et grandes. Le théâtre dans Laboratoire Poisonagit comme un détecteur et permet de traquer ces instants de volte-face, de bascule où l’intérêt particulier prime. Le texte est ici légèrement en retrait, et laisse les corps, la musique et leurs silences distiller l’ambiguïté des parcours de ces femmes et de ces hommes confrontés à l’Histoire, leur versatilité, leur fragilité. À l’instar de ces comédiens caméléons, au jeu mouvant, brillant ou dépouillé, lisons entre les lignes des aveux, guettons les signes infimes qui trahissent l’intention véritable, souterraine, tue.
    Assistons aux moments de doute, aux silences complices, aux manifestations physiques de la honte ou de la peur.
    Comme si nous y étions.

    • production Little Big Horn asbl coproduction Théâtre de la Balsamine / Coop asbl
    • avec le soutien de la fédération Wallonie-Bruxelles – Service du théâtre et service de la promotion des lettres, de la COCOF, de la Shelterprod, de la Taxshelter.be, de l’ING, du Tax Shelter du gouvernement fédéral Belge, du Kulturcentrum Buda, du Zoo Théâtre, de l’Esact, du festival Les Rencontres à l’échelle - Les Bancs Publics, de La Chaufferie-Acte 1 et de l'Onda - Office national de diffusion artistique
    • en coréalisation avec La Criée - Théâtre National de Marseille