concert

Love and Revenge

  • Il fut un temps, il n’y a pas si longtemps, où les pays arabes se passionnaient pour des chanteuses glam et leurs voix sensuelles, un temps où les femmes assumaient plus librement leur pouvoir de séduction et où les hommes pouvaient plus librement les aduler. On connaît encore, bien sûr, l’icône Oum Kalthoum, plus rarement Asmahan, Samia Gamal ou Sabah. Elles ont chanté, elles ont dansé, elles ont disparu.

    Aujourd’hui, deux artistes libanais leur rendent hommage et ressuscitent leurs talents troublants dans un live qui utilise images d’archives et succès populaires de cet âge d’or des studios du Caire et de la chanson arabe. Rayess Bek, musicien hors pair entre deux rives, et Randa Mirza, vidéaste, s’entourent d’un oud électrique et de claviers électroniques pour donner un ciné-concert réjouissant qui nous emmène loin dans un monde samplé, aussi rétro que psychédélique. Un voyage, comme une dédicace décalée, dans cet immense corpus de comédies musicales égyptiennes, de standards et de stars de la chanson populaire arabe.

    This Lebanese duo, formed by the renowned hip-hop artist and rapper Rayess Bek and the videographer Randa Mirza, takes us back to the golden age of Arab cinema and popular music with an electronic performance where retro glamour and dated melodramas become a political and erotic journey.

     

    Écouter Love and Revenge :


  • " C’est avec subtilité que Randa fournit les clefs d’une réflexion d’autant plus percutante que le spectateur l’élabore seul, à partir de son propre rapport aux images. (...) Aux images s’ajoute la puissance du son de Rayess Bek." Margaux Bonnet sur OnOrient
    A écouter sur France Culture
    Amour, vengeance et érotisme, de l'Egypte au Japon avec La Mirza et Rayess Bek (août 2015)
    France Culture, partenaire des Rencontres à l’échelle