cinéma

Les derniers jours d’une ville

  • dimanche 19 novembre à 18h
    en présence du réalisateur

  • en arabe surtitré en français
    durée : 118 min.
    2,5€ à 5,5€
    Rendez-vous directement à la billetterie du cinéma.

  • 2009, Le Caire, égypte. Khalid filme l’âme de sa ville et de ses habitants. Leurs visages et leurs espoirs. Quand la ville s’embrase, dans les prémisses d’une révolution, les images deviennent son combat. Les images du Caire, mais aussi celles de Beyrouth, de Bagdad et de Berlin, que lui envoient ses amis. Il faut trouver la force de continuer à vivre la douloureuse beauté des « derniers jours d’une ville ».

    Tamer El Saïd vit au Caire, sa ville natale où il a étudié le cinéma et le journalisme. Réalisateur indépendant de nombreux documentaires et courts-métrages internationalement primés, il signe son premier long-métrage avec Les derniers jours d’une ville.

    Downtown Cairo, 2009. Khalid, a 35 year old filmmaker is struggling to make a film that captures the soul of his city while facing loss in his own life. With the help of his friends, who send him footage from their lives in Beirut, Baghdad and Berlin, he finds the strength to keep going through the difficulty and beauty of living « In the Last Days of the City ».

  • en coréalisation avec Le Cinéma Gyptis - Friche la Belle de Mai


  • " Cette ville, si amoureusement ­filmée, empreinte de toutes les beautés orientales, ne cesse de ­séduire les sens avec ses ciels orangés, ses immeubles ocre et verts, ses échoppes, ses passages, ses ­petites gens affairées, ses marchands de rien, de bulles de savon et de jasmin, son peuple qui gronde et sa fièvre qui monte. " Jacques Mandelbaum, Le Monde
    " Le cinéma est ce jeu d’échelles où Tamer El Said cherche les images fragmentaires de nos vies, s’en enivre et les fait danser devant nos yeux jusqu’au vertige. " Luc Chessel, Libération
    " Ce fascinant documentaire qui flirte avec l’autofiction embrasse le tumulte du Caire à l’orée du Printemps arabe. " Alexandre Buyukodabas, Les Inrockuptibles