théâtre

Hospitalités

  • samedi 25 novembre à 20h30
    dimanche 26 novembre à 16h

  • durée : 1h30

  • Hospitalités est né d’un trait d’humour noir, telle une blague de comptoir. En 2014, le performeur iconoclaste Massimo Furlan est en résidence à La Bastide-Clairence, une commune du Pays basque qui connaît une hausse constante du prix du mètre-carré depuis l’obtention du prestigieux label « Plus Beaux Villages de France ». Histoire de faire chuter les taux immobiliers qui empêcheraient les villageois d’accéder à la propriété, l’artiste, un brin provocant, propose au maire l’ouverture d’un centre d’hébergement pour les migrants. Orchestré par quelques complices, ce qui ne devait être qu’un canular pour susciter la réaction des habitants devient réalité, et une famille syrienne est bel et bien accueillie.

    Sur scène, neuf habitants, tous acteurs de cet épisode de politique-fiction, mettent en partage leur destin villageois. Hospitalités prend ainsi la forme d’une polyphonie basque, convoquant récits personnels et anecdotes, tant sur les secrets de fabrication de la porcelaine que sur les fondements de l’accueil et du refuge et dresse avec pudeur, le portrait d’une société avec ses acteurs, ses peurs et ses désirs.

    Nine residents of a Basque country village tell us, in their own words, the story of what was originally an elaborate joke planned by Swiss artist Massimo Furlan: his idea to open a reception centre for migrants in the village in order to bring down housing prices.

  • Un projet de Massimo Furlan à l’invitation de Kristof Hiriart - Cie LagunArte dans le cadre du Centre Expérimental du Spectacle de la Bastide-Clairence — coproduction Théâtre de Vidy (Lausanne), Compagnie LagunArte — soutiens Ville de Lausanne, état de Vaud, Pro-Helvetia - Fondation Suisse pour la Culture, Loterie Romande, Fondation Ernst Goehner, Commune de la Bastide-Clairence, Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Conseil régional Nouvelle-Aquitaine, DRAC Nouvelle-Aquitaine, Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine

  • Hospitalités aurait pu être un tract politique, un dépliant touristique angélique ou un mauvais workshop sur l’art de l’accueil de toutes les différences. C’est en réalité un regard oblique, presque pudique, offert sur un sujet d’actualité souvent traité unilatéralement. "

    Eve Beauvallet, Libération


    " Parce qu'il s'écarte des codes du théâtre documentaire, ce projet mérite d'être vu. "

    Sophie Rahal, Télérama
    " Hospitalités parsème de tendresse des thématiques brûlantes d'actualités. " Hervé Pons, Les Inrockuptibles
    France Culture, partenaire des Rencontres à l’échelle