théâtre - en arabe surtitré

Je ne m’en souviens plus

  • samedi 26 novembre à 19h
    ▲ CE SPECTACLE EST COMPLET

  • durée 1h
    15€ / 10€
    avec le PASS : 12€ / 7€

  • Tentative pour reconstituer le parcours d’un homme à travers son propre témoignage, Je ne m’en souviens plus de l’écrivain et metteur en scène syrien Waël Ali suit les pérégrinations d’Hassan, musicien exilé en France depuis 1999, ancien prisonnier politique dans la Syrie des années 1980. Depuis sa première détention dans les prisons syriennes jusqu’au post « printemps arabes », sa vie semble avoir été condamnée à de multiples ruptures, mais aussi à une série de « procès » qui sont ici mis en scène : l’engagement, la clandestinité, l’arrestation, la détention, la liberté retrouvée, l’exil forcé comme unique issue, et l’espoir du retour au lendemain du soulèvement du peuple syrien… Mais, dans Je ne m’en souviens plus, l’ancien détenu est là, présent, se prêtant au jeu d’un interrogatoire, sur scène, acteur et spectateur de sa vie. « Le problème c’est la répétition. Qu’est-ce qui t’arriverait, mon vieux, si tu répétais le moment le plus douloureux de ta vie : 2 fois, 20 fois ? Est-ce que ça demeurerait toujours aussi authentique ? N’aurais-tu pas l’impression de recopier ce que tu avais fait hier ? De jouer ce que tu avais fait et ce que tu avais dit, avant ? Est-ce que tu ne serais pas en train de jouer malgré toi ? »