Rencontre

Daech, le cinéma et la mort

  • dimanche 27 novembre à 17h

  • tarif unique : 2,5€
    Rencontre suivie d'un buffet dans le hall du cinéma.

  • Daech filme la mort de ceux qu’il torture. Daech le fait en recourant de manière systématique aux effets visuels les plus spectaculaires, imités des films d’action hollywoodiens. Mieux encore : Daech dispose d’un studio de production et maîtrise parfaitement toutes les techniques numériques. Ses films, censurés ou non, sont diffusés en permanence sur la planète. Le réalisateur, scénariste et écrivain Jean-Louis Comolli propose une analyse de ces images, mises en regard avec d’autres, qui leur sont totalement opposées, notamment celles du collectif de cinéastes syriens Abbounadara.


    Visitez le site du Gyptis


  • " Critique de cinéma, réalisateur, Jean-Louis Comolli signe Daech le cinéma et la mort. Un essai passionnant, qui analyse l’usage de la vidéo et des images par Daesh, et ses conséquences. " Lire l'article sur Regards.fr
    "Dans son essai “Daech, le cinéma, la mort”, le réalisateur Jean-Louis Comolli analyse la façon dont l'organisation terroriste imite les films d'action hollywoodiens pour filmer les exécutions de ses victimes. Et interroge l'évolution esthétique du cinéma." Lire l'article sur Télérama