cinéma - arts visuels

Mediterranea

  • mardi 17 novembre à 19h30

  • tarifs : 5,5€ / 4,5€ / 3,5€
    durée : 1h47
    VOST Fr
    Italie - France - USA - Allemagne - Qatar
    2015

  • Mediterranea conte l’odyssée d’Abas et d’Ayiva, partis du Burkina Faso pour rejoindre l’Europe. Après un long et périlleux voyage, les deux hommes s’installent en Calabre, où ils font face à des conditions de vie précaires. Le premier tente de s’y résoudre, acceptant travail irrégulier, mal logement et domination des patrons locaux. L’autre se refuse à accepter le racisme ambiant et l’exploitation des migrants. Qui a tort, qui a raison ? Jonas Carpignano n’est pas là pour trancher, mais pour soulever des questions. Parti s’installer à Rosarno dès les premières émeutes de 2010, le jeune réalisateur italo-américain signe un premier film humaniste, qui se plait à brouiller les pistes entre documentaire et fiction. Tourné sur place, Mediterranea est en effet fortement inspiré du parcours de Koudous Seihon, comédien amateur et personnage principal du film.


    Suite à la projection de Mediterranea, seront présentées les œuvres d’une douzaine d’artistes dont Marija Linciute, Akram Zaatari, Myriam Richard, Jérémie Dauliac, Yto Barrada, Laurent Grasso. Le temps d’une déambulation improbable dans la salle de projection et ses alentours, cette édition de la Nuit de l’Instant nous invite à passer derrière l’écran.

    Vidéos, diaporamas, installations, performances et films déplacent le regard et abordent la question de l’image avec d’autres moyens que ceux, traditionnels, du tirage photographique. La Nuit de l’Instant est un évènement qui réunit des travaux d’artistes qui, ainsi montrés, redonnent à l’image fixe, sa valeur d’instantanée, son caractère magique et unique. Elle est réalisée depuis 2010 par Les Ateliers de l’Image, structure marseillaise dédiée à la photographie. Cette année, ils quittent le Panier où les précédentes éditions avaient pris leur quartier et investissent le cinéma de la Belle de Mai.