théâtre

En Route-Kaddish

  • vendredi 20 novembre à 20H30
    samedi 21 novembre à 21h

  • durée :1h30
    possibilité de soirée couplée avec Le songe de Sonia à 19h30 à la Friche


  • Le samedi 21, possibilité de coupler la soirée avec le spectacle Le songe de Sonia de Tatiana Frolova à 19h à la Friche : acheter votre PASS ici.


    Sur le coin d’un bureau, entre archives historiques et récits de famille, le comédien David Geselson trace une route plus ou moins fantasque dans la biographie de son grand-père. Parti de Lituanie en 1934, Yehouda Ben Porat rejoint la Palestine. En des temps qui voient l’avènement d’Hitler, il rêve d’un pays où les juifs pourraient vivre en paix. Il y croit dur comme fer, s’engage sur tous les fronts, des premiers kibboutz à la guerre. Mais le tour pris par l’Histoire fissurera ses espoirs. Très vite, l’enquête factuelle de David Geselson, irrésistible raconteur d’histoires, tourne à la quête existentielle. Sa vie, et plus particulièrement ses tribulations au Japon, s’invite dans la narration. Dans une zone qui cultive délibérément le flou entre fable et réalité, les trajectoires du grand-père et du petit-fils se croisent, se superposent ou s’opposent. Avec trois fois rien, nous voilà transportés de Lituanie en Israël, d’un appartement parisien vers une chambre d’hôtel à Tokyo. Dans ce truculent va-et-vient entre les époques et les continents, David Geselson et son comparse Elios Noël questionnent la mémoire, l’amour et l’engagement. Jusqu’où la poursuite d’un idéal peut-elle justifier nos actes ? En toile de fond apparaît bien sûr le conflit israélo-palestinien, dans sa complexité et sa douloureuse inscription dans la chair des hommes, qu’ils soient juifs ou arabes. Car si David Geselson ressuscite son grand-père sur scène, s’il le prie de s’expliquer sur ses choix, c’est aussi pour trouver les moyens d’accepter un héritage lourd à porter. Repasser par le passé pour entrevoir l’avenir. Continuer de faire route, à travers un théâtre qui soulève des questions politiques sans manichéisme, avec beaucoup de franchise, de pertinence et d’humanisme.