Lesbros
DR

Emilie Lesbros chanteuse, musicienne

Par ses expériences atypiques, la chanteuse Emilie Lesbros rend mouvantes les frontières existant entre musiques improvisées, jazz, rock expérimental et musiques contemporaines. Son parcours, entre formation classique – elle étudie le chant lyrique et jazz et le violon au conservatoire – et projets musicaux éclectiques au sein de diverses formations allant du rock aux musiques électroniques, l’amène à développer une curiosité sonore insatiable. Sa rencontre avec le contrebassiste Barre Phillips, avec lequel elle travaille depuis 2002 (trio avec Lionel Garcin, et collectif E.M.I.R), la conduit à explorer en profondeur le champ des musiques improvisées. Emilie Lesbros a été durant plusieurs années la chanteuse du groupe de rock Rosa (album The Gift). Elle se consacre en parallèle à des concerts et performances en solo depuis 2005. Ces soli mêlent des compositions finement mélodiques à de purs moments d’improvisation. Il émane de sa musique une forte théâtralité et une poésie en équilibre instable entre humour et gravité, au fil de chansons étranges et décalées. Son disque solo « Attraction Terrestre » (DFragment Music / L’Autre Distribution) paru en 2011, l’ancre définitivement dans une mouvance inclassable où elle peut bouleverser avec jubilation les règles esthétiques et stylistiques, pour y répandre son univers singulier. Elle est aujourd’hui la chanteuse des groupes Single Room – pop déstructurée avec Julia Kent au violoncelle et Rafaëlle Rinaudo à la harpe électrique – Speaking Tube – Frantz Loriot au violon alto, et Pascal Niggenkemper à la contrebasse pour un projet mêlant l’improvisation au rock et a la poésie révolutionnaire. Elle participe à de nombreux projets de création et d’improvisation aux côtés de Barre Phillips, Raymond Boni, Daunik Lazro, Xavier Charles, Eve Risser, David Allen, Catherine Jauniaux, Frantz Loriot, Sarah Bernstein, Franck Gratkowski, Héléne Breschand, Hasse Poulsen, Sabir Mateen… Elle a collaboré également avec des compagnies de danse et de théâtre contemporains ; Geneviève Sorin, Giorgio Rossi, L’Orpheline est une Epine dans le Pied, et Archaos pour ce qui est du nouveau cirque. Autant d’expériences collectives et de voyages qui lui ont permis d’affiner ses propres choix et d’explorer l’espace scénique, se forgeant ainsi une présence singulière face au public.

Projet(s) associé(s) :