théâtre

The last Supper

  • vendredi 28 novembre à 21h
    samedi 29 novembre à 19h30

  • en arabe surtitré
    durée 1h
    tarif 14€/ réduit 10€

  • Attablés, treize personnages conversent de tout et de rien pour tuer le temps. Insouciance et légèreté règnent sur les discussions, qui dérivent progressivement sur l’Égypte d’après Moubarak… Peinture sans concession d’une élite qui se délite, The Last­ ­Supper transforme la salle à manger d’une famille cairote influente et aisée en poste d’observation sociale. Dans un art consommé de l’oralité et une mise en scène parfaitement maîtrisée, Ahmed El Attar superpose signes extérieurs de richesse et vides intérieurs. Sous cet habile assaut artistique, le vernis craque, les apparences se fissurent, laissant entrevoir une classe économiquement ­dominante. Une caste repliée sur elle-même, pétrie d’égoïsme et de superficialité. Une bourgeoisie autrefois éclairée, dont Ahmed El Attar et ses treize comédiens brossent le portrait crépusculaire. Sans véhémence, mais dans un édifiant sarcophage d’images et de mots.