Le petit pays, le grand pays
photographie

Le petit pays, le grand pays

  • inauguration samedi 8 décembre à 11h

  • visible jusqu'au 1er décembre

  • Marseille a toujours inspiré à Bruno Boudjelal le sentiment d’une troublante proximité, d’un chez-soi retrouvé. Une sensation prégnante que le photographe s’est aujourd’hui décidé à explorer, au travers d’un projet aussi personnel que participatif. Cet été, il a rencontré des marseillais d’origine algérienne, vivant depuis plus ou moins longtemps dans la cité phocéenne. Auprès d’eux, il a collecté des photographies d’Algérie, des clichés qui circulent entre le « petit pays » – celui que reconstituent les émigrés au sein de leur terre d’accueil – et le « grand pays » – celui qu’ils ont quitté mais auquel ils restent intimement liés. Une matière vernaculaire que Bruno Boudjelal entend sortir des albums de famille pour l’offrir à tous les regards, sur un mur de Noailles : un mur qui « nous »  regarde. Pour une réflexion à ciel ouvert sur les questions d’identité, sur les individus qui, comme lui, se construisent des deux côtés de la Méditerranée. Un regard sur eux et par eux.

    Plan de situation du mur d’images (13001 Marseille) :