photographie

Jours intranquilles

  • du 9 au 27 octobre 2013

  • du mardi au dimanche de 13h à 19h, le vendredi jusqu’à 22h

  • Français d’origine algérienne, Bruno Boudjelal  découvre l’Algérie des années 90, poussé par la nécessité de rencontrer les terres natales de son père, figure presque inconnue.  De ce  projet intime qui l’emmène dans un pays en pleine guerre, surgit sa pratique photographique. A la quête identitaire se superpose très vite un regard documentaire. Images prises à la dérobée, floutées, tremblées, regards souvent décadrés, autant d’éléments qui vont progressivement forger un mode et un style photographiques très personnels.
    Jours Intranquilles relate dix années d’exploration d’un pays en proie à la violence, la rencontre avec sa famille paternelle mais aussi avec sa propre histoire et sa double culture. Voyages essentiels pour comprendre également la trajectoire d’un père et des tranches de vie tues jusqu’alors. Pour aller «au-delà d’un brouillage du réel», il faudra des années d’allers-retours entre les rives de la Méditerranée, entre l’autobiographie et la photographie.