performance

Lilith

  • vendredi 16 novembre 2012 à 19h
    samedi 17 novembre à 19h

  • Lilith, la femme qui engendre le monde. La grande mère primordiale, celle aussi qui en a été écartée pour laisser l’homme au centre. Mythe universel, sa malédiction hante. Présente en beaucoup de femmes, elle symbolise leur refus de se soumettre à la loi religieuse ou masculine et leur désir comme le secret de leur jouissance. En s’appropriant cet imaginaire- là, Reza Barahéni, écrivain iranien condamné à l’exil, fait entendre une révolte contre l’ordre des choses et porte l’idée que le monde ne saurait se délivrer sans repenser la femme sur le plan poétique et éthique de l’amour. Laurence Garel qui assista aux créations de Thierry Bédard à partir des textes du poète persan, a noué une relation avec ce dernier. Aujourd’hui, c’est un acte qu’elle pose à travers Lilith. Une parole qu’elle prend, elle, comédienne. Un appel dans la nuit. Une performance.