Cicatrice – La Préface du Nègre
théâtre/mise en espace

Cicatrice – La Préface du Nègre

  • samedi 10 novembre 2012 à 19h00
    dimanche 11 à 18h30

  • Originaires de cultures défigurées par le colonialisme, Alain Kamal Martial et Kamel Daoud créent des langues autres en s’appropriant le français. Une pure littérature contemporaine. Dans Cicatrices, Alain Kamal Martial vocalise un « je » qui s’insurge contre le mutisme dont il hérite, tout en recrachant la langue qui le colonise avec ses concepts humanistes pervers (« liberté », « nation »… ). Une danse de guerre pour exorciser le mal intérieur. Kamel Daoud, lui, met en abyme le désir de parole avec des accents borgésiens. La préface du nègre (in Le minotaure 504) portraiture le nègre d’un ancien combattant de la guerre d’Indépendance qui découvre sa puissance d’auteur en subvertissant le récit officiel. Ce sont des écritures que Julie Kretzschmar et Thomas Gonzalez mettent en espace – et non des situations dramatiques. Forts de leur complicité sur cette question, ils imaginent deux acteurs (dont Manuel Vallade) sur un plateau surexposé, nu et un brin rock. Deux passeurs. Hantés. Traversés.