La géographie du danger
danse

La géographie du danger

  • MERCREDI 10 NOVEMBRE 2010 À 20h30

  • tarification spéciale : de 3 à 17 euros réservation au Théâtre de l’Olivier : 04 42 56 48 48 ou sur le site de Scènes & Cinés

  • Adapté du roman d’Hamid Skif, La Géographie du danger est un solo sur le parcours d’un sans-papiers, qui vit depuis des mois terré dans une chambre de bonne, envahi par le sentiment d’enfermement, de rejet, d’isolement, de peur, d’incompréhension, d’impuissance. Comme une fiction réelle, Hamid Ben Mahi fait résonner les mots d’Hamid Skif, dans un témoignage fort et émouvant. Dans la continuité de ses spectacles précédents, le chorégraphe propose une recherche où le corps s’engage sur une question de société.
    Depuis 2000, avec la compagnie Hors Série qu’il a créée, il questionne l’identité du danseur hip-hop, son histoire, son vécu, et sa volonté d’être sur scène. Ici, dans une performance du corps et de la prise de parole directe, Hamid Ben Mahi incarne le cri d’un homme seul face à l’enfermement, fait de gestes intimes et répétitifs pouvant aller jusqu’à l’explosion.

    Je n’ai plus de nom, de prénom, rien que des pseudonymes. Les patronymes que je m’attribue sont fonction de l’employeur. Je suis turc, arabe, berbère, iranien, kurde, gitan, cubain, bosniaque, albanais, roumain, tchétchène, mexicain, brésilien ou chilien, au gré des nécessités. J’habite les lieux de ma métamorphose. Les langues importent peu. Il suffit de connaître les mots du dictionnaire des esclaves : travail, pas de travail, porter, laver, gratter, (…), manger, payer, silence, se cacher, se taire. »
    Hamid Skif in La géographie du danger