Rêve familier
performance

Rêve familier

  • samedi 07 novembre 2009 à 22h

  • durée 1h

  • Une tentative de super-poser et super-positionner l’étrange du rêve nocturne, de la rêverie du spectateur et de l’action improvisée de l’artiste performeur. Des sièges de natures différentes sont disposés dans la salle : bancs, tabourets, fauteuils, matelas, coussins, selon une géographie et une géométrie inspirées de certaines constellations. Les membres du public sont libre de circuler et de brancher leur corps sur le mode de repos de leur choix (assis, allongé…). Dans cet espace propice à la réceptivité, l’artiste performeur conte des synopsis de rêves, usant de différents registres de parole, de différentes langues, jouant de la voix comme du corps et des matières environnantes. Les thématiques générales des rêves diurnes et nocturnes (sexualité, angoisse, violence, étrangeté…) servent de trames premières à ces récits voués à être explorés et développés par l’improvisation.

    Aux limites de la somnolence et de l’attention, du réel et de la fiction, il sera question de brancher les corps sur les modes de l’horizontal ; la spatialité et la gravité supportant les possibles évasions internes. Il sera aussi question de susciter la mobilité des corps et sa résonance avec les circulations du dedans. Présent à l’absence en soi, le temps se tord et se détend ». Ritta Baddoura