Arrêt ) ( Terra
théâtre

Arrêt ) ( Terra

  • jeudi 05 novembre 2009 à 19H30
    samedi 07 novembre 2009 à 20H30

  • durée 1h

  • Un univers court. L’immobilisation de mouvements. Deux actrices, deux acteurs. Un Algérien, trois Français. Des images. Des sons. Quelques déplacements.

    Marseille : des personnes sont venues d’Algérie. Depuis fort longtemps. Et hier encore. Passage ou installation, émigration ou immigration, toutes ont vécu de nombreux voyages. Dedans. Des corps et des consciences se sont déplacés. Des noms aussi. Sont restés, partis. Ils ont tracé un chemin, pensé, vécu, parlé. Ils ont raconté, aux Algériens d’Algérie. Ont travaillé, ont manqué d’argent. Ont habité, ont déménagé. Se sont mariés. Ont eu des enfants. Ont confondu leur destin dans l’Histoire. Sont devenus tristes. Ont changé de façon de s’habiller. Cherchent encore à comprendre. Ont pris part à la construction de la France. Se demandent combien de personnes vivent en eux. Se taisent souvent. Ont oublié de dire à leurs enfants. Les enfants sentent mais peinent à dire. Les personnes n’ont rien oublié. Elles reconstruisent sans cesse de la mémoire neuve. Sont venues gagner leur vie et la gagnent. Vivent parfois à Alger.

    Rentrées, elles se souviennent de leur enfance à Marseille. Vivent parfois à Paris. Vivent et meurent à Marseille. Sont passées par là. En un déplacement ininterrompu. Se fouillent pour s’inventer. Elles entendent parler d’elles comme d’une maladie. Comme d’une richesse. Pestent. Ferment les yeux. Rient. Trouvent que ces histoires sont lointaines. Trouvent que ces histoires sont sous leur nez. Affirment qu’il faut regarder devant. Assument une identité complexe. Refusent l’identité française. Sont des Français, des Français heureux. Des Algériens. Des subjectivités malmenées. Interagissantes. Complexes. Des représentations mentales. Des corps, des sons, des images. Des mémoires. Ce qui se joue, à l’intersection de l’histoire et de sa présence au monde, là, ici et maintenant.

    Portrait d’un territoire de subjectivités. Portrait sans contours, sans trait, d’un lieu d’affectations, d’affects. D’un territoire connu par celui qui y est venu. Incorporé, inscrit dans le corps. Vent d’Alger à Marseille. TERRA COGNITA.