Archéologie du chaos (amoureux)
lecture

Archéologie du chaos (amoureux)

  • vendredi 6 novembre 2009 à 18h

  • entrée libre
    en présence de l'auteur

  • « … les révolutions sont des plantes sauvages foncièrement incompatibles, en définitive, avec nos conditions climatiques… »

    Tout commence par l’histoire de Yacine Nabolci, antihéros, génial, laid et misanthrope. Il raconte ses déboires familiaux, amoureux, amicaux et ne prétend rien moins que révolutionner le monde par la littérature. Mais très vite tout s’embrouille.

    Carnet de bord, emails, enquête policière, Mustapha Benfodil propose ici un roman fou : roman à tiroirs, roman labyrinthe, roman déjanté. Il y griffonne des dessins, y étale des slogans, le truffe de références littéraires. Il s’amuse, se moque, égare le lecteur dans des intrigues abracadabrantes et des rebondissements grotesques. Il invente mille personnages qui se croisent, se dédoublent : Nazim Bukowski/Nadim Burroughs ; Amina/Ishtar, et bien sûr, Marwan K./Yacine Nabolci, doubles, en définitive, de Mustapha Benfodil lui-même. Ce chaos dont nous parle l’auteur n’est pas seulement celui qui mêle en une danse macabre les fantasmes sexuels aux désillusions amoureuses, c’est également celui dans lequel bascule toute une jeunesse dont les yeux ne brillent plus que sous l’effet de quelques substances illicites et qui fomente de vagues rêves de révolution au fond d’une cave enfumée…